GRAINES DE REFERENCEUR

L’académie des référenceurs

Comment inciter Google à indexer votre site Web ?

Comment être indexé par Google en bref?

Le processus d’indexation de Google est complexe et comporte de nombreuses phases qui s’influencent mutuellement.

Pour que votre site soit indexé rapidement, vous devez vous assurer qu’aucun obstacle n’empêche Google d’indexer votre site.

Ensuite, faites tout ce que vous pouvez pour signaler à Google que vous avez du contenu frais et que vous souhaitez que votre site soit indexé. Gardez à l’esprit que la qualité de votre contenu et l’absence de liens internes peuvent constituer des obstacles au processus d’indexation.

Enfin, renforcez la popularité de votre site Web en créant des liens externes vers votre site et en incitant les internautes à parler de votre contenu sur les médias sociaux.

Si votre contenu n’est pas présent sur Google, existe-t-il vraiment ?

Pour que votre site Web soit visible sur le moteur de recherche dominant, il faut d’abord qu’il soit indexé. Dans cet article, nous allons vous montrer comment faire en sorte que Google indexe votre site rapidement et efficacement et quels sont les obstacles à éviter.

Le processus d’indexation de Google en quelques mots

Avant de nous pencher sur la manière d’indexer votre site Web, nous allons vous expliquer de manière simplifiée comment fonctionne le processus d’indexation de Google.

L’index de Google peut être comparé à une immense bibliothèque, plus grande que toutes les bibliothèques du monde réunies !

L’index contient des milliards et des milliards de pages, parmi lesquelles Google sélectionne les plus pertinentes lorsque les utilisateurs effectuent des requêtes de recherche.

Avec une telle quantité de contenu en constante évolution, Google doit constamment rechercher du nouveau contenu, du contenu qui a été supprimé et du contenu qui a été mis à jour, afin de maintenir son index à jour.

Rôle de Google - decouvrir, inspecter, indexer

Pour que Google puisse classer votre site, il doit d’abord passer par ces trois phases :

  1. Découverte : En traitant les sitemaps XML et en suivant les liens sur d’autres pages déjà connues de Google, le moteur de recherche découvre les pages nouvelles et mises à jour. Google les met en file d’attente pour l’exploration.

  1. Exploration : Google explore ensuite chaque page découverte et transmet toutes les informations qu’il trouve aux processus d’indexation.

  1. Indexation : Les processus d’indexation se chargent, entre autres, de l’analyse du contenu, du rendu des pages et de la décision de les indexer ou non.

L’interconnexion du système d’indexation de Google

Le processus d’indexation de Google est très complexe, avec de nombreuses interdépendances entre les étapes du processus. Si une partie du flux se dérègle, cela affecte également les autres phases.

Par exemple, le 10 août 2020, la communauté des référenceurs a remarqué une vague de changements dans le classement des résultats de recherche. Nombreux étaient ceux qui pensaient que cela signifiait que Google procédait à une mise à jour importante.

Mais le lendemain, Google a annoncé qu’il s’agissait en fait d’un bug dans son système d’indexation qui affectait les classements :

Traduction libre :
Lundi, nous avons détecté un problème avec nos systèmes d’indexation qui affectait les résultats de recherche de Google. Une fois le problème identifié, il a été rapidement corrigé par nos ingénieurs en charge de la fiabilité des sites et il est désormais résolu.
Nous vous remercions de votre patience !

Les webmestres de Google confirment un bug dans le système d’indexation.

L’imbrication du processus d’indexation est compliqué, et suite à ce poste pas mal de tweet ont suivi. Ils suggèrent qu’un bug dans la phase d’indexation peut avoir un effet important sur le processus qui la suit – dans ce cas, il s’agit de perturber le système de classement.

Parallèlement à cet événement, il est important de noter qu’en mai 2020, Google a procédé à une vaste mise à jour de base qui a eu un impact sur le processus d’indexation.

Depuis lors, Google est plus lent à indexer le nouveau contenu et est plus pointilleux sur le contenu qu’il décide d’indexer. Il semble que son processus de filtrage de la qualité soit devenu beaucoup plus strict qu’auparavant.

Ressources utiles

Comment fonctionne la recherche Google (article à venir)

Contrôle de l’exploration et de l’indexation : le guide ultime (article à venir)

Comment vérifier si Google a indexé votre site Web ?

Il existe plusieurs moyens rapides de vérifier si Google a indexé votre site Web, ou s’il est toujours bloqué dans les phases précédentes de découverte et d’exploration.

Commentaires de la Google Search Console

Utilisez le rapport de couverture d’index de Google Search Console (article à venir) pour obtenir un aperçu rapide de l’état d’indexation de votre site Web. Ce rapport fournit des informations sur les détails plus techniques du processus d’exploration et d’indexation de votre site.

Le rapport renvoie quatre types d’états :

  1. Valide : ces pages ont été indexées avec succès.

  1. Valide avec des avertissements : ces pages ont été indexées, mais il y a quelques problèmes que vous voudriez peut-être vérifier.

  1. Exclu : ces pages n’ont pas été indexées, car Google a détecté des signaux clairs indiquant qu’il ne fallait pas les indexer.

  1. Erreur : Google n’a pas pu indexer ces pages pour une raison quelconque.

Vérification du rapport de couverture d’index de votre site Web

  1. Connectez-vous à Google Search Console.
  2. Choisissez une propriété.
  3. Cliquez sur Couverture sous Index dans la navigation de gauche.

Voici un exemple de rapport de couverture d’index pour un site Web :

Rapport de couverture de l'index de Google Search Console

Le rapport sur la couverture de l’index vous permet de vérifier rapidement le statut d’indexation global de votre site. Parallèlement, vous pouvez utiliser l’outil d’inspection des URL de Google Search Console pour zoomer sur des pages individuelles.

Vérifiez votre URL dans Google Search Console

  1. Connectez-vous à Google Search Console.
  2. Choisissez une propriété.
  3. Soumettez une URL du site Web que vous souhaitez vérifier.

Ensuite, vous verrez quelque chose comme ceci :

Capture d'écran du rapport sur les pages indexees de Google Search Console

Si l’outil d’inspection des URL vous montre que l’URL n’est pas encore indexée, vous pouvez utiliser ce même outil pour demander l’indexation.

FAQ

Exploré – actuellement non indexé dans Google Search Console : comment y remédier ?

Vérifiez le cache de l’URL

Vérifiez si votre URL a une version en cache dans Google, soit en tapant cache:https://example.com dans Google ou dans la barre d’adresse, soit en cliquant sur la petite flèche pointant vers le bas sous l’URL dans une SERP.

Bouton pour le cache des URL dans la recherche Google

Si vous voyez un résultat, cela signifie que Google a indexé votre URL. Voici un exemple pour l’un de nos articles :

Details du cache URL pour un des articles de graines de referenceur

La date incluse dans la capture d’écran fait référence à la dernière fois que le site web a été indexé. Gardez à l’esprit qu’elle ne dit rien sur la date à laquelle l’article a été exploré pour la dernière fois. Le site Web peut avoir été exploré à nouveau plus tard sans que Google n’indexe ses mises à jour.

En même temps, la vérification du cache d’une URL n’est pas non plus infaillible : vous pouvez voir une page en cache même si, entre-temps, la page a été supprimée de l’index de Google.

S’il est classé, il est indexé

Une autre façon de vérifier si vos pages ont été indexées est de vérifier si elles sont classées à l’aide d’un outil de suivi du classement, ou simplement en vérifiant les données de performance de Google Search Console pour voir si vous obtenez des clics et des impressions :

Utiliser les données de performance pour déterminer l’état de l’index

  1. Connectez-vous à la console de recherche Google.
  2. Choisissez une propriété.
  3. Cliquez sur Résultats de la recherche sous Performances sur le côté gauche.
  4. Là, filtrez sur la page que vous recherchez en cliquant sur le filtre en haut. Saisissez la ou les URL que vous recherchez.

Ensuite, vous verrez quelque chose comme ceci :

Resultats des performances de la Search Console

Recherche du titre exact de la page ou de l’URL

Pour savoir si une page est indexée, vous pouvez également rechercher le titre exact de la page en le mettant entre guillemets ("Titre de votre page"), utiliser l’opérateur de recherche intitle : avec le titre de votre page (intitle : "Titre de votre page") ou simplement entrer l’URL dans Google.

Resultats des performances de la Search Console

Site : Requêtes

Vous pouvez également vérifier si votre page est indexée en utilisant la requête site : pour la page. Voici un exemple : en entrant site:https://www.grainesdereferenceur.com/meta-description/, on peut voir si cette page est indexée.

Recherche d'une page a l'aide d'une requete site

Toutefois, cette approche n’est pas toujours fiable !

Nous avons vu des cas où des pages étaient classées, mais n’apparaissaient pas dans les requêtes site :. Ne vous fiez donc jamais à cette seule vérification.

Comment faire pour que Google indexe rapidement votre site Web?

Voici comment faire en sorte que Google indexe rapidement votre site Web :

  1. Empêchez les directives robots d’avoir un impact sur l’indexation
  2. Configurez correctement les balises canoniques
  3. N’interdisez pas le contenu que vous souhaitez voir indexé.
  4. Évitez les pièges d’exploration et optimisez le budget d’exploration.
  5. Fournissez à Google du contenu indexable par le biais d’un sitemap XML.
  6. Soumettez manuellement vos URL à Google Search Console.
  7. Soumettez vos articles via Google My Business
  8. Indexation automatique via l’API d’indexation de Google
  9. Ne fournissez à Google que du contenu de haute qualité
  10. Évitez le contenu dupliqué
  11. Tirez parti des liens internes et évitez l’utilisation de nofollow 
  12. Créez des liens retour pertinents vers votre contenu
  13. Créez un buzz autour de votre contenu sur les médias sociaux

1. Empêcher les directives robots d’avoir un impact sur l’indexation

Si Google n’indexe pas votre contenu, c’est souvent à cause de la directive robots noindex. Bien que cette directive vous aide à éviter les problèmes de contenu dupliqué, elle envoie un signal fort à Google pour qu’il n’indexe pas certaines pages de votre site Web. Les directives Meta robots peuvent être mises en œuvre dans la source HTML et dans l’en-tête HTTP.

Dans votre source HTML, la balise meta robots peut ressembler à quelque chose comme ceci :

<meta name="robots" content="noindex,follow" />.

Ne les mettez en œuvre que sur les pages que vous ne voulez absolument pas indexer, et si une page que vous voulez indexer a des problèmes d’indexation, vérifiez si la directive noindex n’est pas mise en œuvre.

2. Configurer correctement les balises canoniques

Les URL canoniques évitent les problèmes de contenu dupliqué.

Bien que les balises canoniques ne soient pas un signal aussi fort que la directive meta robots, leur utilisation incorrecte peut entraîner des problèmes d’indexation. Assurez-vous que les pages que vous voulez faire indexer ne sont pas canonisées.

Nous avons constaté que les sites qui s’efforcent de faire en sorte que leurs pages soient canoniques finissent par l’être sur des pages qui sont également marquées noindex.

Google a besoin de signaux clairs et cohérents, et la canonisation de votre contenu vers une page marquée noindex peut stopper net les performances des pages concernées.

3. N’interdisez pas le contenu que vous souhaitez voir indexé.

Le fichier robots.txt est un outil important qui envoie des signaux à tous les moteurs de recherche sur la capacité d’exploration de vos URL. Il peut être configuré pour indiquer à Google qu’il doit ignorer certaines parties de votre site Web.

Assurez-vous que les URL que vous souhaitez indexer ne sont pas interdites dans le fichier robots.txt. Une erreur dans le fichier robots.txt peut empêcher l’indexation du nouveau contenu et de ses mises à jour. N’oubliez pas que tout le monde peut faire des erreurs dans le fichier robots.txt.

Pour vérifier quelles pages sont bloquées par robots.txt, consultez le rapport « Indexé, mais bloqué par robots.txt » dans Google Search Console.

Conseil de graines de référenceur

Le fait de bloquer une URL dans robots.txt ne signifie pas nécessairement que le site disparaîtra de Google Search. Le site peut apparaître dans les SERPs, mais avec un mauvais extrait.

descprtion-google-pas-disponible-robots.txt

Le fichier robots.txt est peut-être simple à utiliser, mais il est aussi assez puissant pour causer un grand désordre. Nous avons vu de nombreux cas où des sites Web étaient « prêts à fonctionner » et ont été mis en ligne avec un fichier Disallow : /.

Résultat : toutes les pages sont bloquées pour les moteurs de recherche, et personne ne peut trouver le site par le biais de la recherche Google. Pendant ce temps, le client commence à se demander pourquoi Google n’indexe rien. Une seule ligne de code peut passer inaperçue et empêcher Google de trouver tout le contenu de votre site Web !

4. Évitez les pièges d’exploration et optimiser le budget d’exploration

Pour être sûr de tirer le meilleur parti de l’exploration de votre site par Google, évitez de créer des pièges d’exploration. Les pièges d’exploration sont des problèmes structurels au sein d’un site Web qui font que les robots trouvent un nombre pratiquement infini d’URL non pertinentes, dans lesquelles les robots peuvent se perdre.

Vous devez vous assurer que les bases techniques de votre site Web sont au point et que vous utilisez des outils appropriés capables de détecter rapidement les pièges d’exploration sur lesquels Google pourrait gaspiller votre précieux budget d’exploration.

La plus grande cause de pièges d’exploration sur les sites Web aujourd’hui provient de la navigation à facettes et des filtres de prix ou de taille (surtout si vous pouvez en sélectionner plusieurs). Si vous ne cachez pas ces URL à Google, vous pouvez facilement créer des millions d’URL supplémentaires à partir de quelques pages seulement. N’oubliez pas que Google peut suivre à la fois les liens ordinaires et les liens JavaScript et que les URL sont sensibles à la casse.

Notre conseil : assurez-vous que toutes les variations d’URL qui doivent être bloquées le sont vraiment! »

5. Alimentez Google en contenu indexable par le biais d’un sitemap XML.

Une fois que vous êtes sûr qu’il n’y a pas de blocage de votre côté, vous devez faire en sorte que Google puisse facilement découvrir vos URL et comprendre l’infrastructure de votre site Web en général. Les sitemaps XML sont un excellent moyen d’y parvenir.

Tout contenu nouvellement publié ou mis à jour qui doit être indexé doit être ajouté automatiquement à votre ou vos sitemaps XML. Pour faciliter la recherche de votre contenu par Google, soumettez votre ou vos sitemaps XML à Google Search Console.

Comment soumettre un plan Sitemap XML à Google Search Console ?

  1. Connectez-vous à la console de recherche Google.
  2. Sélectionnez la propriété pour laquelle vous souhaitez soumettre un sitemap.
  3. Cliquez sur Sitemaps sous Index dans la partie gauche.
  4. Soumettez l’URL du plan Sitemap XML.

Comment-soumettre-un-plan-Sitemap-XML-a-Google-Search-Console

Google vérifiera ensuite régulièrement le plan du site XML que vous avez soumis, à la recherche de nouveaux contenus à découvrir, à explorer et, espérons-le, à indexer.

Conseil de graines de référenceur

Si vous avez un grand site Web, n’oubliez pas que les sitemaps XML doivent être limités à 50.000 URL maximum. Il est préférable de générer plusieurs sitemaps XML avec moins d’URL chacun que de dépasser cette limite.

Oliver Mason a décrit une stratégie de sitemap XML dans laquelle il a limité le nombre d’URL à 10.000 et les a organisées par ordre chronologique – sitemap1.xml contenant les pages les plus anciennes et sitemap14.xml contenant les pages les plus récentes.

L’indexation s’en est trouvée améliorée. Il semble qu’il soit avantageux de fournir à Google de plus petites quantités d’URL et de regrouper les nouveaux contenus.

Pour obtenir une indexation rapide, je vérifie toujours le site dans Search Console, puis j’y soumets le sitemap XML.

« Assurez-vous toujours que votre sitemap XML contient toutes les pages que vous souhaitez voir indexées, et qu’il est organisé de manière à ce que Google puisse le lire – avec des index sitemap si nécessaire.

C’est, selon nous, le meilleur moyen de frapper à la porte de Google pour lui faire savoir qu’il peut parcourir le site Web dès que possible et explorer/indexer tout ce qui s’y trouve, et vous pouvez toujours vérifier la date de soumission et de dernière lecture par Google. »

6. Soumettez manuellement vos URLs à Google Search Console

Bien que Google découvre, explore et éventuellement indexe lui-même vos pages nouvelles ou mises à jour, il est toujours utile de lui donner un coup de pouce en soumettant les URL à Google Search Console. De cette façon, vous pouvez également accélérer le processus de classement.

Vous pouvez soumettre vos URL dans Inspection de l’URL de Google Search Console:

  1. Connectez-vous à Google Search Console
  2. Sélectionnez un site Web pour lequel vous souhaitez soumettre une URL.
  3. Soumettez l’URL dans la partie supérieure de Google Search Console
  4. Vérifiez si l’URL est indexable en cliquant sur le bouton TESTER L'URL EN DIRECT.

Comment-soumettre-une-URL-a-Google-Search-Console

  1. Cliquez sur le bouton DEMANDER UNE INDEXATION.
  2. Faites de même pour les pages qui renvoient à la page que vous souhaitez faire indexer par Google.

Conseil de graines de référenceur

Veuillez noter que des pages peuvent être indexées mais ne pas être classées. Par exemple, si vous demandez l’indexation dans la Google Search Console (GSC), vos pages seront rapidement indexées, mais elles ne seront pas classées immédiatement. Toutefois, cela permet généralement d’accélérer l’ensemble du processus.

7. Soumettre l’article via Google My Business

La soumission d’un article par le biais de Google My Business permet à Google d’accélérer l’exploration et l’indexation des URL que vous y avez incluses. Nous vous déconseillons de le faire pour n’importe quel article. N’oubliez pas que cet article sera affiché dans le panneau de connaissances de Google My Business, à droite, pour les recherches de marque.

  1. Connectez-vous à Google My Business.
  2. Choisissez le lieu pour lequel vous souhaitez soumettre un article.
  3. Cliquez sur Créer un article et choisissez le type Quoi de neuf.
  4. Ajoutez une photo, rédigez un bref message, sélectionnez l’option En savoir plus pour Ajouter un bouton (facultatif), indiquez votre URL dans le champ Lien pour votre bouton et cliquez sur Publier.
  5. Procédez de la même manière pour les pages qui renvoient à la page que vous souhaitez faire indexer par Google.

8. Indexation automatique via l’API Google Indexing

Les sites Web comportant de nombreuses pages à courte durée de vie, telles que des offres d’emploi, des annonces d’événements ou des vidéos diffusées en direct, peuvent utiliser l’API d’indexation de Google pour lui demander automatiquement d’explorer et d’indexer le nouveau contenu et les modifications de contenu. Comme cette API permet de pousser des URL individuelles, il s’agit d’un moyen efficace pour Google de maintenir son index à jour.

Grâce à l’API d’indexation, vous pouvez

  • Mettre à jour une URL : informez Google de la création ou de la mise à jour d’une URL à explorer.
  • Supprimer une URL : notifier à Google que vous avez supprimé une page obsolète de votre site Web.
  • Obtenir le statut d’une requête : voir quand Google a exploré l’URL la dernière fois.

« Bien que Google ne vous recommande pas de leur fournir d’autres types de contenu que les emplois et les événements, nous avons réussi à indexer des pages ordinaires à l’aide de l’API. Nous avons remarqué que l’API semble mieux fonctionner pour les nouvelles pages plutôt que pour la réindexation. Google pourrait imposer cette règle à un moment donné, mais pour l’instant, cela fonctionne bien. RankMath a un plugin qui peut rendre le travail beaucoup plus facile, mais nécessite un peu de configuration ».

9. Ne fournissez à Google que du contenu de haute qualité

L’objectif de Google est de renvoyer du contenu de haute qualité à ses utilisateurs, aussi rapidement que possible. Par conséquent, efforcez-vous toujours de fournir à Google le meilleur contenu possible pour augmenter vos chances d’être indexé rapidement.

Compte tenu de l’évaluation stricte du contenu par Google et de la concurrence incessante, la création et l’optimisation d’un contenu de qualité est un processus qui ne cessera jamais.

Outre la création de nouveau contenu, concentrez-vous sur l’amélioration de ce qui est déjà en place. Mettez à jour le contenu peu performant afin qu’il apporte de meilleures réponses aux visiteurs potentiels. Si votre site Web contient du contenu de mauvaise qualité ou obsolète, envisagez de le supprimer complètement ou de décourager Google d’y consacrer son précieux budget de crawl.

Conseil de graines de référenceur

Le processus consistant à supprimer le contenu obsolète, non pertinent ou simplement de trop faible qualité s’appelle l’élagage du contenu. En vous débarrassant du poids mort, vous faites de la place pour que d’autres contenus, qui ont du potentiel, puissent s’épanouir et fournir à Google uniquement le meilleur contenu que votre site Web a à offrir.

10. Évitez le contenu dupliqué

Une autre façon de gaspiller massivement le budget d’exploration de Google est d’avoir du contenu dupliqué. Ce terme désigne un contenu très similaire, voire identique, qui apparaît sur plusieurs pages de votre propre site Web ou sur d’autres sites.

Les-robots-des-moteurs-de-recherche-sont-deroutes-par-le-contenu-duplique

De manière générale, le contenu dupliqué peut être vraiment déroutant pour Google. En principe, Google n’indexe qu’une seule URL pour chaque ensemble unique de contenu. Mais il est difficile pour le moteur de recherche de déterminer la version à indexer, ce qui se reflète ensuite dans ses résultats de recherche. Et comme les versions identiques continuent à se faire concurrence, les performances de chacune d’entre elles s’en trouvent diminuées.

Le contenu dupliqué peut devenir un problème grave, principalement pour les propriétaires de sites de commerce électronique, qui doivent trouver un moyen de signaler à Google les parties de leur site à indexer et celles à garder cachées.

À cette fin, vous pouvez utiliser robots.txt disallow pour les filtres et les paramètres, ou vous pouvez mettre en œuvre des URL canonisées. Mais comme indiqué dans la première partie de cet article, faites très attention à ce que vous mettez en œuvre, car même un changement minuscule peut avoir un impact négatif.

11. Tirez parti des liens internes et évitez d’utiliser le nofollow.

Les liens internes jouent un rôle important pour permettre à Google de comprendre les thèmes de votre site Web et sa hiérarchie interne. En mettant en place des liens internes stratégiquement placés, vous permettrez à Google de comprendre plus facilement le sujet de votre contenu et la manière dont il aide les utilisateurs.

Veillez à ne pas utiliser l'attribut rel="nofollow" sur vos liens internes, car la valeur de l’attribut nofollow indique à Google qu’il ne doit pas suivre le lien vers l’URL cible. Il en résulte qu’aucune valeur de lien n’est également transmise.

« Si vous avez besoin que les nouvelles pages soient indexées rapidement, soyez stratégique quant à la façon dont vous créez des liens internes vers ces pages.

L’ajout de liens internes sur votre page d’accueil et dans les zones du site telles que l’en-tête et le pied de page accélérera considérablement le processus d’exploration et d’indexation.

Envisagez de créer des zones dynamiques sur votre page d’accueil pour présenter votre dernier contenu, qu’il s’agisse d’un article de blog, d’un article d’actualité ou d’un produit.

Vous pouvez également utiliser des liens dans un méga-menu qui répertorie les dernières URL des différentes taxonomies de votre site. »

12. Créez des backlinks pertinents vers votre contenu

Il n’est pas exagéré de dire que la création de liens est l’une des disciplines les plus importantes dans ce domaine. De l’avis général, les liens contribuent pour plus de 50 % au succès de votre référencement.

Grâce aux liens entrants, souvent appelés backlinks, Google peut découvrir votre site Web. Et comme les liens transfèrent également une partie de leur autorité, vous serez indexé plus rapidement si un lien retour provient d’un site web de haute autorité, ce qui affectera considérablement votre classement.

Pour vous aider à améliorer vos possibilités d’indexation et de classement, voici toute une liste de stratégies de création de liens très efficaces (à venir).

13. Créez un buzz autour de votre contenu sur les médias sociaux

Plus haut dans cet article, nous avons mentionné que Google est devenu beaucoup plus strict en ce qui concerne le contenu qu’il indexe. Lorsque vous créez un buzz autour de votre contenu sur les médias sociaux, cela signale à Google que le contenu est populaire, ce qui accélère le processus d’indexation. Par exemple, le fait de publier votre contenu sur Twitter accompagné de quelques hashtags populaires peut vraiment contribuer à accélérer le processus d’indexation.

De plus, en créant un buzz autour de votre contenu, vous obtiendrez des inclusions dans les newsletters et des backlinks !

« Grâce à l’accès de Google au « flux de données en continu » de Twitter, vous constaterez que tous les types de contenu – mais surtout les contenus d’actualité – seront découverts rapidement s’ils sont partagés sur Twitter. »

Conclusion

Obtenir que votre site Web soit correctement indexé par Google peut s’avérer être un travail de titan. Vous devez relever de nombreux défis techniques, ainsi que des défis liés au contenu et aux relations publiques. Et avec la mise à jour du noyau de Google en mai 2020, l’indexation de nouvelles pages est devenue encore plus difficile.

Mais avec une stratégie et une liste de contrôle appropriées, vous pouvez faire en sorte que Google indexe les parties les plus importantes de votre site Web et stimuler vos performances de référencement en obtenant des classements élevés.

Questions fréquemment posées

  • Comment puis-je soumettre une URL à Google ? (à venir)
  • Combien de temps faut-il à Google pour indexer un site Web ? (à venir)
  • Comment faire pour que Google explore à nouveau (recrawl) mon site Web ? (à venir)