À quel point cet article est-il actualisé?

Grâce aux dépôts de brevets au fil des années, Google a exploré de nombreuses façons d’utiliser l’actualisation du contenu comme signal de classement.

En 2003, les ingénieurs de Google ont déposé un brevet nommé “Recherche d’information basée sur des données historiques” qui ont secoué le monde du référencement. Le brevet a non seulement donné un aperçu de l’esprit des ingénieurs de Google à l’époque, mais a également apparemment fourni une feuille de route pour l’algorithme de Google pour les années à venir.

Dans sa série sur les « 10 brevets de recherche les plus importants de tous les temps », l’excellent article (ouvre un nouvel onglet en anglais) de Bill Slawski montre comment ce brevet a engendré toute une famille de brevets enfants Google – le dernier en date d’octobre 2011.

Cet article ne tente pas de décrire toutes les façons dont Google peut déterminer l’actualisation pour classer les pages Web, mais se concentre plutôt sur les domaines que nous pouvons probablement influencer par le biais du référencement.

Mise en garde: Gardez à l’esprit que bien que plusieurs dépôts de brevets Google décrivent ces techniques – souvent en détail – nous n’avons aucune garantie de la façon dont Google les utilise dans son algorithme.

Bien que nous ne puissions pas être certains à 100%, les preuves suggèrent qu’ils utilisent au moins certaines, et peut-être plusieurs, de ces techniques pour classer les résultats de recherche.

Pour avoir un autre point de vue sur ces facteurs, je recommande fortement de lire l’excellent article de Justin Briggs Methods for Evaluating Freshness (ouvre sur un nouvel onglet en anglais).

Quand les requêtes méritent de l’actualisation ?

Amit Singhal a expliqué un jour (nouvel onglet en anglais) « comment différentes recherches ont des besoins de mise à jour différentes ».

L’implication est que Google mesure tous vos documents de votre site internet pour la « fraîcheur » de leur contenu, puis note chaque page en fonction du type de requête de recherche.

Pour une meilleure stratégie de contenu, Singhal décrit les types de recherches par mot-clé les plus susceptibles de nécessiter un contenu mis à jour:

Événements récents ou sujets d’actualité : « Mondial 2022 » « NBA lock-out »

Événements récurrents : « scores FIFA» « danse avec les stars »

Mises à jour fréquentes: « meilleurs appareils photo reflex » « avis sur Subaru Impreza »

Google peut déterminer exactement quelles requêtes nécessitent un nouveau contenu en surveillant le Web et son propre énorme entrepôt de données, notamment:

1. Volume de recherche : Les requêtes pour un terme particulier sont-elles en hausse (par exemple, « Tremblement de terre en Turquie ») ?

2. Couverture des nouvelles et des blogs: Si un certain nombre d’organisations de presse commencent à écrire sur le même sujet, c’est probablement un sujet brûlant.

3. Médias sociaux: Un pic de mentions d’un sujet particulier peut indiquer que le sujet est « tendance ».

Alors que certaines requêtes nécessitent un contenu mis à jour, d’autres requêtes de recherche peuvent être mieux servies par un contenu qualitatif plus ancien.

L’actualisation du contenu est souvent meilleur, mais pas toujours. (Plus d’informations à ce sujet plus tard.)

Vous trouverez ci-dessous dix façons dont Google peut déterminer la fraîcheur de votre contenu à forte valeur ajoutée.

1. Fraîcheur à la date de création

Initialement, une page Web peut recevoir un score de « fraîcheur » basé sur sa date de création, qui se dégrade avec le temps. Ce score de fraîcheur peut booster un contenu pour certaines requêtes de recherche, mais se dégrade à mesure que le contenu vieillit.

La date de création est souvent celle à laquelle Google prend connaissance du document pour la première fois, par exemple lorsque Googlebot indexe un document pour la première fois ou découvre un lien interne ou externe vers celui-ci.

A retenir : Toutes choses étant égales, le contenu actualisé se dégrade avec le temps et a moins de succès pour certaines requêtes.

2. La quantité de changement influence la fraîcheur: combien?

L’âge d’une page Web ou d’un domaine n’est pas le seul facteur de fraîcheur. Les moteurs de recherche peuvent évaluer la fraîcheur d’un contenu régulièrement mis à jour différemment de celle d’un contenu qui ne change pas. Dans ce cas, l’importance des modifications apportées à votre page Web joue un rôle.

Par exemple, la modification d’une seule phrase n’aura pas un impact aussi important sur la fraîcheur qu’une modification importante du corps du texte.

De même, un document dont une partie relativement importante du contenu est mise à jour au fil du temps pourrait être noté différemment d’un document dont une partie relativement faible du contenu est mise à jour au fil du temps.

En fait, Google peut choisir d’ignorer complètement les petits changements. C’est l’une des raisons pour lesquelles lorsque nous mettons à jour un lien sur une page, nous mettons généralement également à jour le texte qui l’entoure. De cette façon, Google peut être moins susceptible d’ignorer le changement.

Considérez ce qui suit :

Afin de ne pas mettre à jour la fraîcheur de chaque lien à partir d’une modification mineure d’une minuscule partie sans rapport avec le document, chaque document mis à jour peut être testé pour des changements significatifs (par exemple, des modifications apportées à une grande partie du document ou à plusieurs parties différentes du document) et la fraîcheur d’un lien peut être mise à jour (ou non) en conséquence.

3. Les modifications apportées au contenu de base sont plus importantes : quelle est l’importance?

Les modifications apportées dans les zones « importantes » d’un document signaleront l’actualisation différemment des modifications apportées au contenu moins important.

Le contenu moins important comprend :

– JavaScript

– Commentaires

– Publicités

– Navigation

– Matériau passe-partout

– Balises de date/heure

Inversement, le contenu « important » signifie souvent le corps du texte principal.

Ainsi, le simple fait de modifier les liens dans votre barre latérale ou de mettre à jour votre copie de pied de page ne sera probablement pas considéré comme un signe d’actualisation du contenu.

“… le contenu jugé sans importance s’il est mis à jour / modifié, tel que Javascript, les commentaires, les publicités, les éléments de navigation, le matériel standard ou les balises de date / heure, peut se voir accorder relativement peu de poids ou même être complètement ignoré.

Cela soulève la question des horodatages sur une page. Certains webmasters aiment mettre à jour les horodatages régulièrement – parfois dans le but de simuler la fraîcheur – mais il existe des preuves contradictoires sur la façon dont cela fonctionne.

Il suffit de dire que les signaux d’actualisation du contenus sont probablement beaucoup plus forts lorsque vous gardez le contenu de la page lui-même actualisé et à jour.

4. Le taux de changement de document : à quelle fréquence?

Le contenu qui change plus souvent est noté différemment du contenu qui ne change que toutes les quelques années.

Par exemple, considérez la page d’accueil du New York Times, qui se met à jour tous les jours et a un degré élevé de changement.

Par exemple, un document dont le contenu est souvent modifié peut être noté différemment d’un document dont le contenu reste statique au fil du temps.

En outre, un document dont une quantité relativement importante de contenu est mise à jour au fil du temps peut être noté différemment d’un document dont une quantité relativement faible de contenu est mise à jour au fil du temps.

Google peut également traiter les liens de ces pages différemment (plus d’informations à ce sujet ci-dessous). Par exemple, un nouveau « lien du jour » de la page d’accueil de Yahoo peut se voir attribuer moins d’importance qu’un lien permanent.

5. Création d’une nouvelle page

Au lieu de réviser des pages individuelles, les nouveaux sites Web ajoutent souvent des pages complètement nouvelles au fil du temps. (C’est le cas avec la plupart des blogs).

Les sites Web qui ajoutent de nouvelles pages à un taux plus élevé peuvent obtenir un score de fraîcheur plus élevé que les sites qui ajoutent du contenu moins fréquemment.

La « fraicheur » peut également être déterminée en fonction d’un ou de plusieurs facteurs, tels que le nombre de « nouvelles » pages ou de pages uniques associées à un document au cours d’une période donnée.

Un autre facteur pourrait inclure le rapport entre le nombre de pages nouvelles ou uniques associées à un document sur une période donnée et le nombre total de pages associées à ce document.

Certains webmasters préconisent d’ajouter 20 à 30 % de nouvelles pages à votre site chaque année. Personnellement, nous pensons qu’en plus de cela, il est intéressant d’envoyer d’autres signaux d’actualisation du contenu, notamment en maintenant votre contenu à jour et en gagnant régulièrement de nouveaux liens.

Une augmentation du nombre de nouveaux liens peut indiquer une pertinence.

6. Le taux de croissance des nouveaux liens signale la fraîcheur

Tous les signaux de l’actualisation du contenu ne sont pas limités à la page elle-même. De nombreux signaux externes peuvent également indiquer la fraîcheur, souvent avec des résultats puissants.

Si une page Web voit une augmentation de son taux de croissance des liens, cela pourrait indiquer un signal de pertinence pour les moteurs de recherche.

Par exemple, si les gens commencent à créer un lien vers votre site Web personnel parce que vous êtes sur le point de vous marier, votre site pourrait être jugé plus pertinent et plus frais (en ce qui concerne cet événement actuel).

Une tendance à la baisse du nombre ou du taux de nouveaux liens (par exemple, basée sur une comparaison du nombre ou du taux de nouveaux liens au cours d’une période récente par rapport à une période plus ancienne) au fil du temps pourrait signaler au moteur de recherche qu’un document est périmé, auquel cas le moteur de recherche peut diminuer le score du document.

Attention : une augmentation inhabituelle de l’activité de liens peut également indiquer du spam ou des techniques de création de liens manipulatrices. Les moteurs de recherche sont susceptibles de dévaluer un tel comportement. La croissance naturelle des liens au fil du temps est généralement le meilleur pari.

7. Les liens provenant de sites actualisés passent une nouvelle valeur

Les liens provenant de sites qui ont eux-mêmes un score d’actualisation de contenu élevé  peuvent augmenter le score de fraîcheur des sites vers lesquels ils sont liés.

Par exemple, si vous obtenez un lien d’un ancien site statique qui n’a pas été mis à jour depuis des années, cela peut ne pas peser le même poids de valeur de fraîcheur qu’un lien d’une nouvelle page.

Un document X peut être considéré comme neuf si un pourcentage de liens vers X sont actualisés ou si les documents contenant des liens vers X sont considérés comme actualisés. 

8. Les mesures de trafic et d’engagement peuvent signaler une fraîcheur

Lorsque Google présente une liste de résultats de recherche aux utilisateurs, les résultats choisis par les utilisateurs et le temps qu’ils passent sur chacun d’eux peuvent être utilisés comme indicateur d’actualisation de contenu et de pertinence.

Par exemple, si les utilisateurs cliquent systématiquement sur un résultat de recherche plus bas dans la liste et qu’ils passent beaucoup plus de temps à s’engager sur cette page que sur les autres résultats, cela peut signifier que le résultat est plus récent et pertinent.

Si un document est renvoyé pour une certaine requête et qu’au fil du temps, ou dans une fenêtre temporelle donnée, les utilisateurs passent soit plus ou moins de temps en moyenne sur le document pour une requête identique ou similaire, alors cela peut être utilisé comme une indication que le document est actualisé ou périmé, respectivement.

Vous pourriez interpréter cela comme signifiant que le taux de clics est un facteur de classement, mais ce n’est pas nécessairement le cas. Une interprétation plus nuancée pourrait dire que l’augmentation des clics indique à Google qu’il y a un intérêt vif pour le sujet, et cette page – et d’autres comme elle – correspondent à l’intention de l’utilisateur.

9. Les changements dans le texte d’ancrage peuvent dévaluer les liens

Si le sujet d’une page Web change radicalement au fil du temps, il est logique que tout nouveau texte d’ancrage pointant vers la page change également.

Par exemple, si vous achetez un domaine sur les voitures de course, puis changez le format en contenu sur la cuisson, au fil du temps, votre nouveau texte d’ancrage entrant passera des voitures aux cuissons.

Dans ce cas, Google peut déterminer que votre site a tellement changé que l’ancien texte d’ancrage est maintenant obsolète et dévaluer complètement ces anciens liens.

« La date d’apparition / modification du document indiqué par le lien peut être un bon indicateur de la fraîcheur du texte d’ancrage basé sur la théorie selon laquelle un bon texte d’ancrage peut rester inchangé lorsqu’un document est mis à jour s’il est toujours pertinent et bon. »

La leçon ici est que si vous mettez à jour une page, ne vous écartez pas trop du contexte d’origine ou vous risquez de perdre l’équité de vos liens préexistants.

Au fil du temps, des changements significatifs dans le texte d’ancrage peuvent dévaloriser les liens.

10. Vieillir est souvent mieux

Google comprend que le résultat le plus récent n’est pas toujours le meilleur. Considérez par exemple qu’une requête de recherche pour « Grande Charte», un résultat plus ancien et faisant autorité serait ici préférable.

Dans ce cas, avoir un contenu bien vieilli peut réellement vous aider.

Le brevet de Google suggère qu’ils déterminent l’exigence d’actualisation du contenu pour une requête en fonction de l’âge moyen des articles retournés pour la requête.

Pour certaines requêtes, les pages de votre site dont le contenu n’a pas été modifié récemment peuvent être plus favorables que les pages dont le contenu a été modifié récemment. Par conséquent, il peut être avantageux d’ajuster le score d’une page ou d’un article de blog en fonction de la différence avec la date moyenne de modification de l’ensemble des résultats.

Une bonne façon de le déterminer est simplement de rechercher votre terme de recherche sur Google et d’évaluer l’âge moyen de création des pages renvoyées dans les résultats. S’ils semblent tous avoir plus de quelques années, toute nouvelle création de contenu peut avoir du mal à rivaliser.

Meilleures pratiques en matière d’actualisation de contenu

L’objectif ici ne devrait pas être de mettre à jour votre site simplement pour le plaisir de le mettre à jour et d’espérer un meilleur classement. Si c’est votre pratique, vous serez probablement frustré par un manque de résultats.

Au lieu de cela, votre objectif devrait être de mettre à jour votre site en temps opportun qui profite à l’expérience utilisateur, dans le but d’augmenter les clics, l’engagement des utilisateurs et les nouveaux liens.

Ce sont les signaux les plus clairs à transmettre à Google pour montrer que votre site est frais et mérite un classement élevé.

Outre la mise à jour du contenu plus ancien, d’autres meilleures pratiques incluent:

1. Une création de nouveaux contenus régulier.

2. Lors de la mise à jour, concentrez-vous sur le contenu de base et non sur le matériel passe-partout sans importance.

3. Gardez à l’esprit que les petits changements peuvent être ignorés. Si vous envisagez de mettre à jour un lien, vous pouvez envisager de mettre à jour tout le texte autour du lien.

4. Une croissance régulière des liens est presque toujours préférable à une croissance de liens épineux et incohérente.

5. Toutes choses étant égales par ailleurs, les liens provenant de pages actualisées ont probablement plus de valeur que les liens de pages périmées.

6. Les métriques d’engagement sont vos amies. Travaillez pour augmenter les clics et la satisfaction des utilisateurs.

7. Si vous modifiez trop le sujet d’une page, les liens plus anciens vers la page peuvent perdre de la valeur.

La mise à jour de contenu plus ancien fonctionne étonnamment bien lorsque vous gagnez également de nouveaux liens vers le contenu.

Soyez frais.

Soyez pertinent.

Plus important encore, soyez utile : proposez du contenu de grande qualité!